Identifiant :
Mot de passe :
Pas encore de compte?
Mot de passe oublié ?
Congo-Kinshasa: Gestion durable des foràts congolaises - Kinshasa rassure les bailleurs de fonds
Posté par Webamster le 18/04/2007 à  09h41

Amedee Mwarabu Kiboko
Kinshasa

Au cours de la table ronde de samedi dernier à Washington, les partenaires de la RDC dans la gestion durable des forêts, la Banque mondiale en tête, ont réaffirmé leur engagement à apporter des financements pour la préservation de ces écosystèmes. Cet engagement est toujours assorti des conditionnalités. La RDC doit faire preuve de bonne gouvernance forestière et des finances publiques. Entre-temps, la demande de la RDC d'une compensation de 1,5 milliard Usd pour la mise hors exploitation de ses forêts reste sans réponse concrète.

C'est depuis la représentation de la Banque mondiale à Kinshasa que le ministre de l'Environnement, Didace Pembe Bokiaga, les experts du secteur ainsi que la Société civile ont participé à la Table ronde tenue le samedi 14 avril denier à Washington sous les auspices de la Banque mondiale et du ministère belge de la Coopération au Développement. A cette occasion, aussi bien le président de la Banque mondiale que les représentants de la Belgique, de la Grande-Bretagne, de la France que de l'Allemagne ont réaffirmé leur engagement à apporter des financements pour la préservation ou mieux la gestion durable des forêts de la RDC. Cependant, ces partenaires ont appelé Kinshasa à la bonne gouvernance forestière et des finances publiques ainsi qu'au respect du moratoire sur la suspension d'allocation de nouvelles concessions forestières jusqu'à la fin du processus de conversion de 156 anciens titres forestiers.

Les engagements de ces partenaires de la RDC sont en train de se constituer à travers le Fonds fiduciaire multibailleurs et le Fonds fiduciaire pour la conservation de la nature. A ce propos, la Belgique s'est déjà engagée pour 1,5 millions Usd dont 500.000 Usd pour la conservation de la nature. La Banque mondiale, en mars dernier lors du passage de son président, Paul Wolfowitz, s'est engagée pour un financement de 1,3 milliard Usd sur trois ans. La ministre française de la Coopération, Brigitte de Girardin, le 25 mars 2007, a signé, avec le ministre congolais des Affaires étrangères un document, cadre de partenariat de l'ordre de 235 millions Usd, sur cinq ans. Ce document-cadre de partenariat retenait trois domaines d'intervention dont l'environnement.

DES CONCESSIONS MISES HORS EXPLOITATION

Dans son allocution faite depuis Kinshasa par vidéoconférence, le ministre de l'Environnement, Didace Pembe, a reconnu la volonté des partenaires de la RDC à continuer à soutenir la gestion durable des forêts congolaises. Il a rappelé sa demande, faite à la communauté internationale, au cours de la « Conférence internationale sur la gestion durable des forêts de la RDC », tenue du 26 au 27 février 2007 à Bruxelles, d'une compensation en faveur de la RDC de 1,5 milliard suite au manque à gagner du fait de la mise en défense de l'exploitation de certaines de ses concessions forestières.

Aussi, Didace Pembe a rassuré les bailleurs de fonds de la volonté du gouvernement de la RDC de gérer durablement ses ressources forestières pour le bien des Congolais et de l'humanité toute entière. Les 135 millions d'hectares des forêts de la RDC sont un important réservoir écologique pour aspirer le gaz à effet de serre projeté dans la nature, en grande partie, par les pays industrialisés. Pour démontrer la volonté du gouvernement d'assainir le secteur des forêts en RDC, le ministre de l'Environnement a énuméré quelques réalisations notamment le retour au domaine public de plus de 25 millions d'hectares de forêts issus de concessions forestières non mises en valeur, et tout récemment de 3 millions d'hectares de forêts accordés pendant le moratoire. Tout autant, le ministre de l'Environnement congolais a réaffirmé la détermination de son gouvernement à respecter jusqu'à la fin le processus de conversion des anciens titres forestiers.

Après la vidéoconférence de samedi dernier Didace Pembe a pris son avion pour New York où il participe dès ce lundi 16 au 20 avril prochain à une autre conférence sur les forêts de la RDC. Il est accompagné du secrétaire général à l'Environnement, de l'Adg de l'ICCN et de son directeur de cabinet.

Le Potentiel (Kinshasa) 16/04/2007 - allAfrica.com

Ajout d'un commentaire :

Auteur :

Commentaire :

Adhérer à  l'association|Contactez-nous|Les bulletins de l'association