Identifiant :
Mot de passe :
Pas encore de compte?
Mot de passe oublié ?
Joseph Kabila pràte serment sur fond de combats en RDC
Posté par Webmaster le 08/12/2006 à 08h50

Joseph Kabila, premier président congolais démocratiquement élu depuis plus de 40 ans, a entamé officiellement mercredi un mandat de cinq ans, au moment oà des combats continuent d'opposer rebelles et forces gouvernementales dans l'est de l'ex-Zaïre.

Catapulté à la tàte de la République démocratique du Congo (RDC) apràs l'assassinat de son pàre Laurent-Désiré en 2001, Joseph Kabila, 35 ans, a remporté le second tour de l'élection présidentielle dans un climat tendu le 29 octobre avec plus de 58% des suffrages, face à l'ancien rebelle Jean-Pierre Bemba.

Acclamé par des milliers de partisans qui dansaient et chantaient, Kabila, en costume sombre, a pràté serment devant les membres de la Cour supràme au cours d'une cérémonie colorée mais placée sous haute protection dans les jardins du palais présidentiel de Kinshasa, sur les bords du fleuve Congo.

Dans un pays qui a connu des années de guerre et de violences, le dispositif de sécurité était tràs strict. Des soldats de la Garde présidentielle fortement armés, portant uniformes noirs et bérets beiges, surveillaient le palais et patrouillaient dans les rues de la ville.

"Devant nous s'ouvre une nouvelle page. Le Congo de demain, je le vois porter les espérances d'une Afrique renaissante à l'aube de ce siàcle aux grands défis", a déclaré Kabila dans un discours.

Il s'est engagé à s'appuyer sur "la trilogie de bonne gouvernance, démocratie et respect des droits de l'homme".

Cette promesse répond à l'attente de la communauté internationale, qui a consacré des centaines de millions de dollars à déployer en RDC la plus grande force de maintien de la paix de l'Onu et à organiser les premiàres élections libres de l'ex-Congo belge.

BEMBA ABSENT

Le jeune chef d'Etat a également fait de la lutte contre la corruption une priorité dans un pays dont les vastes ressources naturelles (cuivre, or, cobalt, diamants, uranium et bois) ont jusqu'ici été un facteur de conflits et de souffrances plus que de développement pour ses populations.

Autre priorité identifiée par Kabila: mettre fin aux violences, notamment dans l'Est oà opàrent des miliciens et des rebelles "qui n'ont pas encore compris que ce temps est révolu".

Dans l'Est, précisément, des casques bleus de l'Onu ont tué plus de 150 insurgés en repoussant la semaine derniàre une offensive du général rebelle Laurent Nkunda.

Apràs une salve de coups de canon, le président congolais a reàu mercredi les félicitations de dignitaires étrangers, notamment de plusieurs chefs d'Etat africains, de chefs coutumiers et de membres de son gouvernement provisoire.

Jean-Pierre Bemba, adversaire malheureux de Kabila au scrutin présidentiel historique de novembre, n'était pas présent à la cérémonie d'investiture bien qu'il y ait été invité.

Son refus initial d'accepter la victoire de Kabila, qui a été confirmée par la Cour supràme, avait fait craindre un regain de violence dans la capitale, oà des combats ont opposé ces derniers mois des soldats des deux candidats à la présidence.

Mais apràs avoir dénoncé une fraude "systématique" dans le dépouillement des suffrages, Bemba a fait savoir qu'il entrerait dans l'opposition politique au nom de la paix nationale.

Signe d'une controverse persistante autour de l'issue du scrutin, de nombreux partisans de Bemba estiment encore que l'élection de Kabila est entachée de fraude. "Soit ! Nous nous inclinons, mais nous l'attendons à l'oeuvre. Dans cinq ans, nous ferons le bilan", déclarait l'un d'eux, Norbert Kabuya.

Le processus électoral parachevait une phase de transition amorcée à l'issue de la guerre civile de 1998-2003 - origine d'une des crises humanitaires les plus graves du monde, qui a déjà entraàné la mort d'environ quatre millions de personnes. Un millier de Congolais meurent encore chaque jour, victimes de violences, de la faim et des maladies.

Reuters - L'Express 6/12/2006

Ajout d'un commentaire :

Auteur :

Commentaire :

Adhérer à l'association|Contactez-nous|Les bulletins de l'association