Identifiant :
Mot de passe :
Pas encore de compte?
Mot de passe oublié ?
Des soldats rebelles ont pris la ville de Sake en RDC
Posté par Webmaster le 27/11/2006 à  10h25

Des soldats rebelles partisans du général Laurent Nkunda ont pris dimanche la ville de Sake, dans l'est du Congo, apràs un bref engagement avec des casques bleus de la Mission des Nations unies au Congo (Monuc) et des combats contre l'armée gouvernementale qui ont fait cinq morts et une cinquantaine de blessés, annonce l'Onu.

Les soldats de Nkunda, qui constituaient les 81e et 83e brigades de l'ancienne armée congolaise mais ont refusé d'àtre intégrés aux nouvelles forces armées apràs la guerre qui a duré de 1998 à  2003, ont attaqué samedi Sake à  l'arme lourde, faisant fuir des milliers de civils.

Dimanche matin, les gouvernementaux ont lancé une contre-attaque mais ont été repoussés et se sont retirés.

"Ce matin, la 11e brigade intégrée a lancé une attaque contre la 83e brigade. Cette attaque a échoué et à  10h30 (08h30 GMT) les forces gouvernementales avaient abandonné Sake", a précisé le commandant Ajay Dalal, porte-parole du contingent indien affecté au maintien de la paix dans la province du Nord-Kivu.

"Les 81e et 83e brigades contrà´lent Sake et les collines environnantes. La Monuc est également présente à  Sake", a ajouté l'officier, selon lequel les soldats rebelles seraient entre 600 et 800.

Auparavant, les hélicoptàres de combat de la Monuc avait tiré des coups de semonce et des casques bleus avaient pris position sur la route entre Sake et Goma, chef-lieu de la province, à  la frontiàre avec le Rwanda, pour empàcher toute progression rebelle dans cette direction.

"La Monuc essaie de faire se déployer les 11e et 9e brigades (de l'armée gouvernementale) afin d'empàcher d'autres mouvements (des rebelles). Actuellement il n'y a plus de tirs à  Sake et on ne fait pas état de mouvement vers Goma", a précisé le commandant Dalal.

Un officier rebelle a assuré pour sa part que les partisans de Nkunda ne projetaient pas de se diriger vers Goma.

Le ministre congolais de l'Intérieur, Denis Kalume, a déclaré que les troupes gouvernementales se trouvaient sur la route entre Sake et Goma.

Selon un responsable de l'Onu, les combats ont fait cinq morts, dont trois civils, et une cinquantaine de blessés, parmi lesquels dix civils, mais ce bilan pourrait s'alourdir.

Ces combats, apràs des mois de calme relatif dans l'est de la RDC, se déroulent sur fond de tensions dans la capitale, Kinshasa, o๠des partisans de Jean-Pierre Bemba, rival malheureux du chef de l'Etat Joseph Kabila au second tour de la présidentielle, le 29 octobre, contestent le résultat du scrutin.

Reuters L'Express 22/11/2006

Ajout d'un commentaire :

Auteur :

Commentaire :

Adhérer à  l'association|Contactez-nous|Les bulletins de l'association