Identifiant :
Mot de passe :
Pas encore de compte?
Mot de passe oublié ?
RDC: affrontements devant la Cour supràme en proie à  un incendie
Posté par Webmaster le 22/11/2006 à  09h36

Un incendie a éclaté mardi à l'intérieur de la Cour suprême congolaise à Kinshasa alors que les juges commençaient à examiner le recours pour fraudes déposé par Jean-Pierre Bemba, candidat malheureux à l'élection présidentielle.

Des affrontements et des échanges de tirs ont également éclaté devant le bâtiment de la Cour suprême, provoquant l'interruption de l'audience. Les coups de feu ont duré pendant 45 minutes.

Les violences ont éclaté parmi quelque 200 personnes qui s'étaient rassemblées devant la Cour suprême en signe de soutien à Jean-Pierre Bemba, vice-président sortant et ancien chef rebelle, dont le rival Joseph Kabila a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle la semaine dernière.

Les forces de l'ONU sont rapidement arrivées sur place à bord de véhicules blindés et ont tiré des coups de feu en l'air, provoquant la dispersion de la manifestation. Des voitures brûlaient dans les rues sur fond de sirènes de police.

A l'intérieur de la Cour suprême, un bâtiment d'un étage, une demi-douzaine de pièces étaient en flammes tandis que documents et mobiliers brûlaient. Les soldats de l'ONU ont fait évacuer le bâtiment.

Les pompiers sont arrivés et ont commencé à lutter contre l'incendie, qui était limité à certaines parties du bâtiment. L'origine du sinistre n'était pas connu dans l'immédiat.

"La foule voulait entrer dans le tribunal", a raconté Kabanisha Tshibwabwa, témoin des incidents. Selon lui, la police a lancé des grenades lacrymogènes et tiré en l'air, sans réussir à contenir la foule.

Un autre témoin a donné la même version. "Devant la pression de foule, la police a dû faire usage d'armes à feu et de grenades lacrymogènes pour les disperser. La situation a dégénéré un moment et obligé les forces de la MONUC (Mission des nations unies au Congo) à évacuer les membres de la Cour suprême. Les environs de la Cour suprême ont été évacués mais que la situation reste tendue dans la ville", a rapporté Antoinette Kalambayi, qui habite le centre de Kinshasa.

Les autorités soutiennent que les premiers coups de feu ont été tirés par des manifestants. "Des hommes armés s'étaient mêlés aux civils et ont ouvert le feu sur les policiers", a affirmé le ministre de l'Intérieur Denis Kalume.

Les incidents et l'incendie ont éclaté alors que les juges suprêmes venaient d'entamer l'examen du recours déposé par Jean-Pierre Bemba, a rapporté Denis Tabiana, un membre de sa coalition présent dans la salle d'audience.

La semaine dernière, le chef de l'Etat sortant Joseph Kabila a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, dont le second tour a eu lieu le 29 octobre, avec plus de 58% des voix, contre moins de 42% à Jean-Pierre Bemba. Il s'agissait du premier scrutin démocratique depuis plus de 40 ans en République démocratique du Congo (RDC).

Avec 17.500 casques bleus, l'ONU dispose dans ce pays de sa force la plus importante déployée à travers le monde.

Eddy Isango Le Nouvel Observateur 21/11/2006

Ajout d'un commentaire :

Auteur :

Commentaire :

Adhérer à  l'association|Contactez-nous|Les bulletins de l'association