Identifiant :
Mot de passe :
Pas encore de compte?
Mot de passe oublié ?
RDC : Résultats officiels dans 3 semaines
Posté par Webmaster le 02/11/2006 à  10h46

L'attente des résultats a commencé au Congo après les scrutins de dimanche. On déplore 4 morts et plus de cinquante bureaux de vote saccagés par des émeutiers.

Les Congolais ont commencé la longue attente de la publication des résultats électoraux, au lendemain du scrutin provincial et du second tour de la présidentielle, dimanche.

Les résultats officiels ne sont en effet pas attendus avant le 5 décembre pour le premier vote, et le 19 novembre pour le second - plus simple à dépouiller puisqu'il n'oppose que deux candidats. Les grandes tendances pourraient toutefois être diffusées vers le 5 ou le 6 novembre.

Violences limitées

Lundi, on déplorait un nombre limité de victimes. Il y a eu un tué, samedi à Lodja (Kasaï oriental), un civil qui tentait de placarder une affiche de Jean-Pierre Bemba et qui a été poignardé par un partisan de Joseph Kabila. Un enfant a été tué et un autre civil grièvement blessé dimanche à Bumba (Equateur) lorsque la police a tiré pour disperser une émeute dans un bureau de vote, provoquée par des accusations de bourrage d'urnes en faveur du chef d'Etat sortant; douze centres de vote ont ensuite été saccagés à Bumba et il faudra procéder à un nouveau vote ce mardi.

Des inconnus armés ont également saccagé des bureaux de vote à Bikoro (Equateur).

Enfin, deux agents électoraux qui venaient de terminer le dépouillement à Fataki (Ituri), à 4h du matin lundi, ont été tués par un militaire ivre. Le meurtre a provoqué des émeutes et 43 bureaux de vote ont été détruits après le dépouillement.

Désinformation

A Kinshasa, les deux chaînes de télévision de Jean-Pierre Bemba ont vu leur signal coupé. L'une depuis vendredi soir, alors qu'elle diffusait un reportage sur les origines controversées de Joseph Kabila; l'autre depuis dimanche soir, alors qu'elle évoquait des irrégularités en faveur du chef d'Etat sortant. La seconde a été rétablie lundi.

Depuis la fin de la semaine dernière circule par ailleurs sur Internet un document "ultra-confidentiel" faussement attribué à l'abbé Apollinaire Malu Malu, le président de la CEI, et destiné aux "gouvernements" occidentaux, réputés favorables au chef d'Etat sortant.

L'expéditeur y demande l'approbation de ces "gouvernements" pour des résultats "truqués" de l'élection de dimanche pourvu, notamment, que "les Rwandais possédant la carte d'électeur ( ) en masse la veille du scrutin". Joseph Kabila est accusé par ses adversaires d'être le fils adoptif de Laurent Kabila, d'être rwandais, et d'être un poisson pilote de Kigali au Congo. L'expéditeur ajoute espérer "que toutes les mesures sécuritaires sont prises afin de contenir la colère de la population le jour de la proclamation des résultats".

Dans les milieux diplomatiques à Kinshasa, on attribue cette désinformation à une personnalité dont c'était la profession sous Mobutu et qui est hostile à Joseph Kabila et aux élections. Cette personne avait déjà fait circuler le même type de document lors du premier tour, dans le même format.

M.F.C 31/10/2006 Centreafrique Presse

Ajout d'un commentaire :

Auteur :

Commentaire :

Adhérer à  l'association|Contactez-nous|Les bulletins de l'association