Identifiant :
Mot de passe :
Pas encore de compte?
Mot de passe oublié ?
Gestion participative des ressources naturelles, publication du Code forestier en lingala
Posté par Webmaster le 04/10/2006 à  12h31

Une version du Code forestier en lingala courant vient d'àtre finalisée et sera incessamment distribuée aux populations cibles, les communautés forestiàres locales et les employés des exploitants forestiers.

C'est une initiative de l'ONG CARE International RDC avec Bonobo Conservation Initiative (BCI) dans le cadre du projet Maringa Lopori Wamba, programme CARPE. L'objectif poursuivi est de permettre aux communautés forestiàres locales et aux peuples autochtones de connaà®tre notamment leurs droits en matiàre de foràts en République démocratique du Congo. Au-delà , c'est une action de diffusion et vulgarisation du nouveau Code forestier.

La loi nĀ° 011/2002 du 29 aoà»t 2002 portant Code Forestier fixe la politique du gouvernement dans la gestion des foràts. Cependant, de part sa diffusion restreinte, une tràs faible part de la population vivant dans l'environnement immédiat des foràts connaà®t et comprend cette loi. C'est pourquoi sa vulgarisation est indispensable.

Il faut noter qu'une premiàre version en lingala classique a été publiée et cible essentiellement les agents de l'administration forestiàre, mais pose des problàmes de compréhension au niveau des populations locales. C'est la motivation essentielle qui a poussé CARE International RDC, en partenariat avec l'Ong Bonobo Conservation Initiative (BCI), d'initier une version en lingala simple de ce Code forestier.

La traduction a été faite par les activistes de CREF (ONG locale opérant dans la province de l'Equateur) en collaboration avec M. Essylot Lubala de BCI. Ensuite, la Direction juridique et d'implication stratégique pour l'Environnement (DJISE) du ministàre de l'Environnement, de la Conservation de la nature, des Eaux et des Foràts s'est chargée d'analyser et de valider la traduction.

Le rapport de consultation relatif à  l'analyse et la validation de ce Code forestier en lingala courant, effectué par la DJISE, indique qu'il est conforme à  l'esprit et à  la philosophie du texte original en franà§ais. Précisons que cette direction, avant de valider le texte traduit, y a apporté ses amendements adéquats. Pour l'heure, les conclusions de ces consultations sont en cours de validation au secrétariat général du MECNEF.

NECESSITE

Il faut dire que l'une des innovations du Code forestier est de permettre aux populations paysannes, en particulier les communautés riveraines des foràts, de participer activement à  leur gestion durable de la ressource forestiàre naturelle de maniàre à  en tirer un bénéfice légitime.

Pour garantir les droits des communautés locales dans l'exploitation industrielle des foràts, le législateur a consigné dans ce texte que ces populations doivent participer au conseil consultatif national des foràts et aux conseils consultatifs provinciaux des foràts. C'est dans ce cadre que les populations riveraines des foràts participent à  l'élaboration du cahier des charges des exploitants forestiers.

Dans ces structures légales, les communautés locales peuvent ainsi donner leurs avis sur les projets de planification et de coordination de la politique forestiàre du gouvernement, sur les projets concernant les ràgles de la gestion forestiàre, sur le classement et le déclassement des foràts et màme sur tout projet de texte législatif et réglementaire relatif aux foràts. Ainsi, pour que les populations parviennent à  maà®triser les mécanismes de gestion de la foràt elles doivent absolument en comprendre la quintessence et cela dans une langue qu'elles comprennent le mieux.

De plus, de nombreux conflits qui opposent les communautés forestiàres locales aux forestiers mais aussi à  l'administration souvent liés à  un manque d'information et à  une méconnaissance du Code Forestier peuvent àtre limités, voire effacés par une connaissance et une bonne compréhension du Code Forestier et des droits de chaque acteur du secteur forestier.

Amedee Mwarabu Kiboko Le potentiel 29/09/2006

Ajout d'un commentaire :

Auteur :

Commentaire :

Adhérer à  l'association|Contactez-nous|Les bulletins de l'association