Identifiant :
Mot de passe :
Pas encore de compte?
Mot de passe oublié ?
Homepage
Le commerce équitable

Les pays riches de l'hémisphàre Nord ont besoin des pays en voie de développement du Sud puisque de nombreux biens sont exclusivement produits dans des pays pauvres : cacao, thé, café, bananes, oranges, cannes à  sucre,… Les cours de ces produits s'effondrent réguliàrement à  cause de la surproduction, de la spéculation boursiàre et de quelques multinationales concurrentes qui tirent les prix vers le bas.

Les petits producteurs voient leurs revenus diminuer et n'ont d'autres choix qu'intensifier leurs cultures pour compenser la baisse des prix ou migrer vers les villes. Mais l'exil est toujours vécu comme une perte des racines, un éclatement familial et un déchirement social. Et la course au rendement ne peut se faire qu'à  grands coups de pesticides et d'engrais, ce qui, en plus de coà»ter cher, nuit gravement à  l'environnement.

Une autre solution peut àtre envisagée si on change la nature des échanges Nord-Sud, une solution qui pourrait bien àtre un remàde à  la pauvreté et à  la destruction de l'environnement :
le commerce équitable.

Pour que cela fonctionne, il faut s'appuyer sur quelques principes :

Les producteurs du Sud génàrent des richesses, donc ils méritent une rémunération en conséquence. C'est pour cela que le commerce équitable garantit un prix stable et la vente directe au distributeur, du moins, avec le minimum d'intermédiaires entre producteurs et consommateurs. En tout état de cause, une juste rémunération leur est garantie.

Pour éviter l'endettement des producteurs, déjà  en situation de précarité, l'acheteur préfinance une partie de la récolte à  venir et s'engage à  pérenniser ses relations avec le producteur. De cette maniàre, les producteurs sont placés sur la voie du développement durable. En contrepartie, il leur est demandé de s'engager à  répondre à  des critàres sociaux, démocratiques et environnementaux.

Les revenus plus importants et constants permettent de lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale. De plus, une prime de développement (qui est fonction du volume de biens vendus) est reversée aux associations de petits producteurs qui doivent la réinvestir dans le développement local : installation de pompes donnant accàs à  l'eau potable, construction de centres de soins, de latrines ou don de cadeaux pour les enfants à  Noà«l, par exemple. Tous ces projets doivent profiter à  la collectivité.

Pour pouvoir àtre gratifiés du label "commerce équitable", les petits producteurs doivent àtre organisés en coopératives au fonctionnement démocratique et transparent, et ces coopératives doivent garantir la représentation syndicale des employés et respecter les ràgles de l'Organisation Internationale du Travail, comme l'absence de travail forcé ou du travail des enfants, par exemple. Enfin, les conditions de culture doivent respecter l'environnement (pas de suremploi de pesticides, ramassage des emballages plastiques, pas de défrichage pour extension des plantations…).

Les produits portant le label "commerce équitable" sont représentés en France par le label Max Havelaar, qui est une association faisant partie de FLO (Fair-trade Labelling Organisations), fédération européenne.

"Max Havelaar", c'est le titre d'un roman néerlandais écrit au XIXe siàcle par Edouard Douwes Dekker. Son héros humaniste, Max Havelaar, dénonce l'oppression des paysans d'Indonésie par un systàme commercial injuste fondé sur l'exploitation des plus pauvres : "à‰videmment, recevoir chaque année vos dons pour acheter un camion ou construire une petite école pour que la pauvreté soit plus supportable, c'est bien. Mais le véritable soutien serait de recevoir un prix plus juste pour notre café."

Pour en savoir plus sur le systàme de commerce équitable, rendez-vous sur le www.maxhavelaarfrance.org

Oxfam est une organisation luttant pour un monde plus équitable. L'un des ses objectifs est développer le commerce équitable, parmi d'autres plus louables les uns que les autres : www.oxfam.org/fr

La branche "commerce équitable" d'Oxfam possàde son propre site web : www.maketradefair.com consultable en franà§ais bien entendu.

Adhérer à  l'association|Contactez-nous|Les bulletins de l'association